1    Les différentes techniques d'exploration fonctionnelle du système nerveux central

Activité

Compléter ce texte à trous par les mots proposés :
(source : Intérêt clinique de l’IRMf et des méthodes d’exploration fonctionnelle de l’activité et de l’interactivité cérébrales : considérations physiques et neurophysiologiques. G. de Marco, C. Menuel, R. Guillevin, J.- N. Vallée, P. Lehmann, S. Fall, V. Quaglino, B. Bourdin, B. Devauchelle, J. Chiras. 2008. Journal of Neuroradiology, 35 (3), 131-143)

« (…) Une meilleure compréhension des mécanismes dynamiques cérébraux est apparue grâce à l'évolution de différentes techniques d'exploration de l'activité cérébrale et au développement de méthodes de traitement et d'analyse du signal. Au premier chef, citons les techniques électrophysiologiques telles que [1] et [2] qui représentent des outils de choix pour l'étude de la dynamique temporelle du signal électrique nerveux. Aussi, de nombreuses découvertes ont été faites sur le cerveau au cours de ces deux dernières décennies, aussi bien sur sa structure que sur son organisation et son fonctionnement, notamment grâce à l'imagerie qui apporte une dimension supplémentaire à l'étude du cerveau.

L'imagerie fonctionnelle a permis de progresser de façon significative dans l'univers des sciences cognitives, tout d'abord avec [3] et ensuite avec [4]. Ces deux techniques d'imagerie fonctionnelle sont sensibles à des variations locales de flux et de volume sanguins cérébraux. [5] présente l'avantage d'être sensible à de très faibles variations locales de la concentration sanguine en oxygène, d'être non invasive et d'avoir une bonne résolution spatio-temporelle comparée à [6].

(…) Ainsi, des chercheurs recueillent, à partir des techniques EEG, MEG et IRMf, des informations qui se déroulent à des échelles temporelles et spatiales très différentes (…). ».


[1]

[2]

[3]

[4]

[5]

[6]