2    Les mouvements oculaires de stabilisation

Contenu

Introduction

La source principale de "glissement" de l'image sur la rétine est constituée par les mouvements du corps et de la tête qui peuvent, chez l'homme, atteindre des vitesses de l'ordre de 500 deg/sec. Si, lors d'un tel mouvement, le déplacement de la tête n'était pas compensé par un mouvement oculaire, cela interdirait toute utilisation de l'information visuelle lors des mouvements de la tête et de tout déplacement du corps en règle générale.

Les réflexes vestibulo-oculaire et optocinétique qui permettent cette compensation des mouvements de la tête sont des mouvements oculaires de stabilisation.